Bandeau Exister c'est permis, le handicap citoyen et indépendant
Gauche
Droit

Vous êtes ici : Accueil > Découvrir > FAQ > Partie 1

Catégories

Foire aux Questions, première partie (4 / 5)

Voici réunies sur cette page, toutes les questions que vous vous posez au sujet du handicap.
Partant du constat que de nombreuses personnes ne connaissent pas (ou de façon très approximative), la problématique du handicap, les questions sont rédigées dans une optique simple, parfois même, candide.

Nous avons d'emblée écarté la problématique médico-sociale, estimant qu'elle n'est pas suffisamment déchiffrable pour tout un chacun. Cette FAQ a pour vocation à être consultée par tout public, interrogé par le monde des personnes déficientes.

Sachez que la reproduction des liens ainsi que les réponses aux questions, est interdite sans autorisation.
Bonne consultation !

"Curiosité", handicap visuel

Pourquoi voit-on des personnes aveugles avec des lunettes noires ?

Par le passé, il était fréquent de rencontrer des personnes aveugles dont les yeux avaient un aspect inesthétique (voile blanc ou oeil de taille réduite, prothèse oculaire...). De nos jours, l'usage des lunettes fumées chez ces personnes, s'est perpétué.

Certains déficients visuels voient de près même avec leurs lunettes, pourquoi ?

Sans entrer dans des considérations médicales, disons que les altérations importantes de la vision restent difficiles à corriger.

Certaines personnes portent des lunettes aux verres colorés, est-ce pour "la frime" ?

Non, ces personnes ne sont pas en train de frimer. Les verres colorés leur servent à accentuer les contrastes (cas des daltoniens).

Je connais une personne qui a une basse vision, pourquoi n'a-t-elle pas de lunettes ?

Dans certains cas de basse vision, le port de lunettes n'apporte pas d'amélioration. Rappelons que ce site n'a pas pour vocation d'apporter des réponses médicales.

Les lunettes peuvent-elles donner une vue parfaite ?

Restons prudents. Elles peuvent rétablir une vue satisfaisante dans les cas d'altérations légères de la vision. Pour les autres cas, seul un bilan effectué chez un ophtalmo permettra de vous situer.

"Curiosité", troubles du langage

Les troubles d'élocution ont-ils à voir avec le handicap mental ?

Pas forcément car il existe des déficients mentaux qui ont une élocution correcte, ce n'est pas le cas pour tous.

Il existe des personnes ayant des troubles d'élocution (généralement moteurs), qui n'ont aucune déficience mentale.

A quel moment un trouble de langage devient-il handicapant ?

Il devient handicapant lorsqu'un enfant ne se fait toujours pas comprendre à quatre ou cinq ans. Si vous avez des doutes, consultez une orthophoniste.

Peut-on corriger tous les troubles d'élocution ?

Oui, tant qu'ils ne sont pas dûs à des troubles moteurs. Dans tous les cas, il est préférable d'effectuer un bilan chez une orthophoniste.

Le bégaiement peut-il être un handicap ?

Dans les formes légères, on peut encore le tolérer. Si une personne bègue peine pour commencer ses phrases, il est nécessaire d'apporter un traitement.

Que penser des cas de "simulation" ?

Ce sont les enfants qui se mettent à singer les troubles d'élocution d'un de leurs camarades. Ceux qui imitent les hommes politiques sont sûrement passés par là !!! Dans ce cas, il convient de mettre fin à ce genre d'agissements. Exemple : "Dis-donc Baptiste, à partir de maintenant, tu arrêtes d'imiter Pierrot, c'est vu ?"

Pourquoi certaines personnes handicapées, jeunes ou adultes ont-elles encore des difficultés à parler ?

Pour deux raisons : Voici plus de trente ans, "on" pensait que bien parler n'était pas primordial.

N'oublions pas non plus que les bilans orthophoniques n'étaient pas aussi répandus que maintenant.

Pages : 1  2  3  4  5   2ème partie 

A voir également